Tom s'ennuie. Depuis que sa famille a quitté Londres pour un coin perdu du Devon, l'adolescent est loin des copains, loin de l'animation urbaine. Dans la maison isolée au beau milieu d'une campagne ingrate, le temps s'écoule en silence. Dehors, il pleut. Maman est enceinte et va bientôt accoucher d'un troisième enfant, elle qui en a déjà deux grands. Tom et sa soeur aînée Jessie sont liés par une belle complicité. Le père, très pris par son travail, rentre fourbu le soir. Mais, lorsque la famille se retrouve autour de la table, une certaine harmonie ne s'en dégage pas moins. La naissance du bébé se fera dans des circonstances dramatiques, la voiture qui emmène tout le monde à la maternité dérapant soudain (toujours cette fichue pluie!) et se retournant brutalement...

Tom s'ennuie. Depuis que sa famille a quitté Londres pour un coin perdu du Devon, l'adolescent est loin des copains, loin de l'animation urbaine. Dans la maison isolée au beau milieu d'une campagne ingrate, le temps s'écoule en silence. Dehors, il pleut. Maman est enceinte et va bientôt accoucher d'un troisième enfant, elle qui en a déjà deux grands. Tom et sa soeur aînée Jessie sont liés par une belle complicité. Le père, très pris par son travail, rentre fourbu le soir. Mais, lorsque la famille se retrouve autour de la table, une certaine harmonie ne s'en dégage pas moins. La naissance du bébé se fera dans des circonstances dramatiques, la voiture qui emmène tout le monde à la maternité dérapant soudain (toujours cette fichue pluie!) et se retournant brutalement. Blessée, la mère restera quelques jours hospitalisée avec son nouvel enfant, une fille.C'est peu après son retour que Tom apercevra tout à coup son père et Jessie prendre un bain ensemble. Confrontée aux reproches de son frère, la jeune fille commencera par nier. Mais la découverte par Tom de photos la montrant nue avec le père dissipera les derniers doutes. Devant cette liaison contre nature qui le choque et le meurtrit d'autant plus que Jessie la vit elle-même très mal, l'adolescent va désormais regarder le foyer familial comme la zone de guerre évoquée par le titre. Avec, au centre, un ennemi, qu'il s'agira de vaincre pour qu'il ne nuise plus, pour que Jessie trouve la paix et que la petite soeur tout juste née ne devienne pas elle-même un jour une cible...Du livre à l'écranL'inceste est un thème d'autant plus délicat que le phénomène connaît une ampleur certaine. Alexander Stuart ne l'ignorait pas au moment d'écrire The War Zone, un roman qui eut un grand retentissement en Grande-Bretagne. Les critiques furent excellentes; Anthony Burgess loua notamment le talent et l'audace de son jeune collègue. Le scandale fut aussi au rendez-vous, de manière attendue. Stuart avait pris soin de faire de Jessie une jeune fille de plus de 16 ans, renonçant à la réduire au rôle de victime passive. Lorsque des producteurs voulurent porter le livre à l'écran, ils demandèrent à Stuart de l'adapter lui-même. Pour la réalisation, ils se tournèrent vers l'acteur Tim Roth. L'extraordinaire interprète de Made in Britain, Reservoir Dogs, Pulp Fiction et Little Odessa caressait, depuis un certain temps, le désir de passer derrière la caméra. La lecture du roman choc d'Alexander Stuart le décida très vite. S'avouant "intimement perturbé" par l'histoire de Tom et Jessie, Roth appréciait l'absence de clichés dans le récit et dans la peinture de ses personnages. Le père, notamment, "se présentait en surface comme un homme normal, pas comme un violent issu d'un milieu à problèmes: une manière de montrer que l'inceste se joue des barrières sociales, et qu'il est présent dans tous les milieux, avec, chaque fois, des effets dévastateurs". Face à ces grands comédiens que sont Tilda Swinton (la mère) et Ray Winstone (le père), deux jeunes interprètes, dont c'est le premier film, se révèlent et donnent aux rôles de Tom et Jessie une vérité profonde. Freddie Cunliffe et Lara Belmont vivent leur personnage avec une intensité douloureuse, que la caméra très attentive de Roth capte remarquablement. L'acteur devenu réalisateur nous place en position de voyeur, nous faisant épouser (par le choix des angles) le regard de Tom, nous faisant ressentir aussi ce que peut éprouver l'adolescent. La première image d'inceste, qui pétrifie le jeune homme, ne nous sera, elle, jamais montrée, créant une zone d'ombre et appelant notre imaginaire à prendre le relais. Cette tension entre l'évidence de ce qui est vu et le mystère de ce qui ne l'est pas, Tim Roth en jouera fort bien tout au long du film. The War Zone est une oeuvre singulière, utilement éprouvante, dont les moments de calme font d'autant plus redouter les orages à venir. Louis Danvers