Elle n'avait peut-être pas la voix de Sophia Loren, mais elle en avait le corps. Mal à l'aise, comme un plouc reçu par le roi himself, Charles le chauve rougit et réajusta son bonnet, tout en se plongeant plus profondément encore dans le jacuzzi fumant, installé sur la terrasse froide du Geyser. La femme assise à ses côtés, en bikini rikiki en vison, l'aiguillonnait, sous les bulles, de son genou charnu. Charlie réajusta son pardessus et son col roulé, comme ceux qui retournent leur veste, ou ceux qui volent un manteau à l'air du temps. Autour du duo frigorifié, cent lampadaires, mille phares, cent lumières...