Aucun autre pays au monde n'a été en mesure de déployer sa campagne de vaccination contre la covid-19 aussi rapidement qu'Israël. Fin mars, plus de la moitié des Israéliens de plus de 16 ans résidant dans le pays ou dans les ter...

Aucun autre pays au monde n'a été en mesure de déployer sa campagne de vaccination contre la covid-19 aussi rapidement qu'Israël. Fin mars, plus de la moitié des Israéliens de plus de 16 ans résidant dans le pays ou dans les territoires occupés, avaient déjà reçu les deux doses de vaccin ; une grande partie des autres en avait déjà reçu une. À la fin du mois de mai, Israël espère que tous les citoyens israéliens seront vaccinés. Ne sont pas inclus les Palestiniens des territoires occupés... Le ministre de la Santé Hezi Levi a annoncé le 25 mars que depuis la mi-janvier, le nombre de décès dus à la covid-19 a diminué de 85%, le nombre d'hospitalisations de 72% et le nombre d'infections de 86%. Comme la vaccination n'est pas obligatoire, 10% de la population ont refusé de s'y soumettre. En Israël, après avoir reçu leurs deux doses de vaccins, les personnes reçoivent un "laissez-passer vert" qui leur permet d'accéder à des manifestations culturelles et d'autres activités collectives. Pour eux, le confinement fait partie du passé...