Adopter ou vouer aux gémonies l'ère numérique relève du choix individuel. Cette décision n'a rien d'anodin en ce qu'elle est susceptible de propulser son auteur dans les bas-côtés de l'histoire. Il est donc crucial de s'engager en connaissance de cause et pas sur un coup de tête. Le philosophe français Gilbert Simondon a pointé le danger qu'il y avait à...

Adopter ou vouer aux gémonies l'ère numérique relève du choix individuel. Cette décision n'a rien d'anodin en ce qu'elle est susceptible de propulser son auteur dans les bas-côtés de l'histoire. Il est donc crucial de s'engager en connaissance de cause et pas sur un coup de tête. Le philosophe français Gilbert Simondon a pointé le danger qu'il y avait à exclure la technologie du domaine culturel, prophétisant que tant que les outils techniques restaient d'impénétrables "boîtes noires", l'aliénation serait au programme de nos vies. D'où l'importance de lieux médiateurs initiant aux approches digitales. Namur, ville n'ayant jamais caché ses ambitions connectées, apporte sa pierre à l'édifice par le biais d'un tout nouveau Pavillon, espace de 2 500 m2 consacré à l'effervescence des cultures digitales. Prenant place en haut de la Citadelle, dans le pavillon belge dessiné par l'architecte Patrick Genard à l'occasion de l'Exposition universelle de Milan (2015), cette initiative 2.0 vient de s'ouvrir pour une phase test de trois mois (avant des travaux nécessaires pour pérenniser et adapter aux normes en cours une structure pensée pour être temporaire). Outre un Playground ludique et un Lab, vitrine de l'excellence technologique wallonne, ce lieu spectaculaire abrite un espace d'exposition idéal pour une prise de contact. Premier volet d'une programmation signée par l'asbl Kikk, réputée pour son célèbre festival, Humans/Machines sonde l'impact des intelligences artificielles sur l'expérience humaine à travers les oeuvres d'artistes réputés, de Filipe Vilas-Boas au Belge Mathieu Zurstrassen. Sans oublier, Mushon Zer-Aviv, plasticien activiste, qui attire notre attention sur les dangers de l'IA appliquée aux systèmes judiciaires.