Pourquoi s'en faire de l'exécution de Julie van Espen par un homme qui aurait dû être derrière les barreaux quand on voit les réactions des politiciens et des juges ? Pour justifier leur décision déraisonnable, les juges avancent des argut...

Pourquoi s'en faire de l'exécution de Julie van Espen par un homme qui aurait dû être derrière les barreaux quand on voit les réactions des politiciens et des juges ? Pour justifier leur décision déraisonnable, les juges avancent des arguties juridiques qui ne convainquent plus personne. On raconte que le meurtrier respectait les conditions de sa liberté : on sait que ce genre d'individu sait se montrer manipulateur pour obtenir ce qu'il veut. Pourquoi, alors, ne pas libérer Dutroux qui raconte qu'il va être sage ? Les juges et les services de libération conditionnelle se laissent trop souvent embobiner et puis on s'étonne qu'il y ait des récidives. J'ai lu un jour la statistique des récidives de violeurs : elle est sidérante [...] Toute la classe politique s'émeut très hypocritement parce que nous sommes en période électorale : mais qu'ont-ils fait pour éviter de pareils crimes ? Rien ! Comment rester indifférent devant le commentaire ignoble du Conseil supérieur de la justice : " On doit accepter qu'il y ait des couacs " [...] Est-ce que le juge d'Anvers qui a laissé ce criminel courir les rues ose encore regarder ses enfants en face ? Leur faire la leçon ? Dort-il encore ?