Livre - Suite à une chute, la maman de l'auteure, Véronique Janzyk, doit être hospitalisée ; puis en revalidation. Une expérience qui les a plongées dans la dure réalité des soins aux personnes âgées... " Il fallait raconter dans l...

Livre - Suite à une chute, la maman de l'auteure, Véronique Janzyk, doit être hospitalisée ; puis en revalidation. Une expérience qui les a plongées dans la dure réalité des soins aux personnes âgées... " Il fallait raconter dans la durée et rendre le panache que cette période de la vie avait. Le courage de ma mère et de toutes les personnes fragiles que j'ai croisées. Je ne pouvais pas en parler non plus au personnel soignant, si occupé. Je me suis tue peut-être par lâcheté, peut-être pour éviter que ma mère soit encore moins bien traitée. La Robe de nuit, c'est celle qu'on lui interdisait de laver et de mettre à sécher quand elle voulait encore 'faire quelque chose'. On lui reprenait. Je la trouvais en boule dans un sac que j'étais sommée de reprendre. " Ce peu de considération a choqué Véronique Janzyk, l'a mise en colère. " La moindre des choses, c'était de lui rendre hommage dans un livre, avec affection et colère, une colère que j'éprouve encore à l'égard du peu de cas que l'on fait des personnes âgées, très âgées, comme si elles avaient assez vécu. On n'a jamais assez vécu. "