Quatre ans après sa parution dans Le Monde Diplomatique en décembre 1997, comment retrouver Désarmer les marchés, l'article d'Ignacio Ramonet qui fut à la base de la création d'Attac? Avant la Toile, l'investigation en aurait découragé plus d'un. A présent, l'introduction des mots "Ramonet" et "marchés" dans n'importe quel moteur de recherche produit une liste de plus de 900 liens débouchant sur le document. Voilà la force du Net. Pas de barrière géographique, instantanéité et aucun filtre entre le lecteur et l'information. La bibliothèque universelle met à la disposition du citoyen et des organisations non gouvernementales (ONG) une documentation, autrefois réservée aux seuls spécialistes. Résultat: des ONG maîtrisent certains dossiers aussi bien que les membres d...

Quatre ans après sa parution dans Le Monde Diplomatique en décembre 1997, comment retrouver Désarmer les marchés, l'article d'Ignacio Ramonet qui fut à la base de la création d'Attac? Avant la Toile, l'investigation en aurait découragé plus d'un. A présent, l'introduction des mots "Ramonet" et "marchés" dans n'importe quel moteur de recherche produit une liste de plus de 900 liens débouchant sur le document. Voilà la force du Net. Pas de barrière géographique, instantanéité et aucun filtre entre le lecteur et l'information. La bibliothèque universelle met à la disposition du citoyen et des organisations non gouvernementales (ONG) une documentation, autrefois réservée aux seuls spécialistes. Résultat: des ONG maîtrisent certains dossiers aussi bien que les membres de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Limiter Internet à ce seul rôle d'archivage serait pourtant réducteur. Le Réseau offre des capacités de mobilisation qu'aucun média avant lui n'avait jamais autorisé. La télévision et la radio, médias de diffusion, fonctionnent à sens unique. Décentralisé, interactif et accessible, le Net autorise l'envoi d'informations vers un large public, qui les modifiera, les corrigera, les complétera..., ou non, avant de les renvoyer vers la communauté en ligne. Une "anarchie fonctionnelle" qui, pourvu qu'elle soit un tant soit peu canalisée, débouche sur un incomparable outil de logistique. Une analyse de Peter Drucker, spécialiste américain du management, sur le nouveau mode de fonctionnement des entreprises depuis l'apparition du Réseau, pourrait, paradoxalement, s'appliquer au mode d'utilisation du Net par les mouvements contestataires. Pour Drucker, le savoir est le facteur de production central de l'économie contemporaine. "Pour son management, l'organisation basée sur l'information exige très peu de spécialistes, voire pas du tout. Si l'ancienne organisation ressemble à l'opéra, c'est-à-dire une large organisation avec une forte division des tâches et une coordination rigide assurée à l'aide de la partition, la nouvelle organisation doit s'inspirer, au contraire, de l'orchestre de jazz, petite formation où la coordination repose essentiellement sur un ajustement mutuel" (1). En appliquant naturellement ce principe, où aucun groupe n'est apparu comme un leader qui dirigeait la manoeuvre, le mouvement de contestation de Seattle a réussi à unifier une multitude d'organisations aux intérêts parfois divergents. Syndicat des routiers américains, mouvements écologistes, sidérurgistes, ou groupement féministe indien... ont trouvé sur le Net une base temporaire où mots d'ordre, informations pratiques, programmes de conférences et même les mouvements des forces de l'ordre étaient remis à jour en permanence. Sans doute moins spectaculaire, la mobilisation autour du sommet de Laeken s'appuie également sur la Toile. "L'outil colle particulièrement bien au travail en réseau d'associations qui fonctionnent... en réseau, explique Robert Sebille, webmaster d'Attac Belgique. Construction collective d'informations, coordination, coûts de production réduits et, enfin, diffusion rapide de matériels informatifs ou de mobilisation en sont les caractéristiques fondamentales." Dés lors, pas étonnant que, sur les sites d'Attac, d'Indymedia (Independent Media Center) ou D14, à coté des agendas, propositions d'hébergement ou informations à destination du staff médical constitué pour l'occasion, on trouve un mémo reprenant "vos droits avant et pendant les manifestations". Conçu par une équipe d'avocats qui assurent une permanence GSM durant l'entièreté du sommet, on y découvre, en résumé, "les droits des personnes qui veulent entrer en Belgique". Un document précieux si la Belgique décidait de suspendre les accords de Schengen en réintroduisant, courant décembre, les contrôles frontaliers. Réactivité et efficacité. A n'en pas douter, les "autres mondialistes" ont la maîtrise du Réseau.(1) L'imaginaire d'Internet, par Patrice Flichy aux Éditions La Découverte.En ligne Attac: www.attac.org/belgique Indymedia: http://belgium.indymedia.org D14: www.d14.beVincent Genot