Bozar se sert d'une partie de ses murs extérieurs, ceux qui font face au Parc royal, pour donner à voir le très enthousiasmant travail du photoreporter Colin Delfosse (Bruxelles, 1981). Fulu ...

Bozar se sert d'une partie de ses murs extérieurs, ceux qui font face au Parc royal, pour donner à voir le très enthousiasmant travail du photoreporter Colin Delfosse (Bruxelles, 1981). Fulu Act affiche des portraits frontaux qui ouvrent les yeux sur le travail de deux collectifs de performeurs - Ndaku Ya la Vie est Belle et Farata - actifs à Kinshasa. "On fait revenir la tradition du costume mais d'une manière contemporaine", explique Eddy Ekete, qui sillonne la ville recouvert de cannettes vides. D'autres artistes se revêtent de pièces détachées de voiture, de fils électriques ou encore de téléphones portables usagés. Jubilatoires, ces tenues n'en sont pas moins révélatrices d'une boucle géo- politique insoutenable dont l'Afrique est à la fois l'effroyable alpha et le funeste oméga, entre prédation des matières premières par l'Occident et renvoi à l'expéditeur sous formes d'objets devenus obsolètes.