Avant même d'avoir une esquisse sur papier, les occupants savaient précisément ce qu'ils voulaient et ce qu'ils ne voulaient pas. L'un de leurs souhaits était d'avoir plus d'espace de rangement que dans l'ancienne maison et, si possible, de disposer d'une chambre froide. Ils souhaitaient aussi que les enfants aient leur propre salle de bains. En grandissant, les enfants ont de plus en plus besoin d'intimité. Aussi disposent-ils chacun d'une chambre individuelle avec lavabo et douche....

Avant même d'avoir une esquisse sur papier, les occupants savaient précisément ce qu'ils voulaient et ce qu'ils ne voulaient pas. L'un de leurs souhaits était d'avoir plus d'espace de rangement que dans l'ancienne maison et, si possible, de disposer d'une chambre froide. Ils souhaitaient aussi que les enfants aient leur propre salle de bains. En grandissant, les enfants ont de plus en plus besoin d'intimité. Aussi disposent-ils chacun d'une chambre individuelle avec lavabo et douche. De l'extérieur, on distingue d'emblée les deux cubes géométriques qui composent la maison. L'allure sobre est voulue. C'est d'ailleurs ce qui a entraîné le choix d'une toiture plate. " Nous travaillons volontiers avec des volumes, des cubes, explique Luk Vorsselmans. Ici, nous sommes en présence d'un volume haut et d'un volume bas. Les chambres à coucher se développent dans le premier ; l'entrée, la cuisine, le bureau et un espace de rangement occupent le second. "Le cube haut est construit en briques grises non rejointoyées, mais encollées et posées en appareillage aléatoire, ce qui donne un effet des plus naturels, de toute beauté. C'était une demande expresse du maître d'ouvrage. Le volume bas, lui, est recouvert d'un élégant crépi blanc. Les lignées épurées de l'extérieur se retrouvent aussi à l'intérieur. Lorsqu'on pénètre dans la demeure, on est frappé par la spatialité et la luminosité qui s'en dégagent. A l'avant, côté rue, on découvre un bureau qui est devenu le domaine de travail de Jill. Le hall d'entrée et le bureau disposent par ailleurs d'une baie vitrée continue qui offre une vue splendide sur les alentours verdoyants et boisés. D'après l'architecte, la force de cette demeure réside dans ses lignes épurées, bien définies. Un style que souligne encore le choix des matériaux, comme les briques rugueuses, encollées, de la façade extérieure. " En outre, les architectures intérieure et extérieure sont en parfaite symbiose, ce qui donne un ensemble harmonieux, un concept global parfaitement réussi. C'est le fruit d'une collaboration exemplaire entre l'architecte et l'architecte d'intérieur. " La maison dispose aussi d'un jardin relativement grand, avec des terrasses et un plan d'eau à l'allure austère, qui s'accorde parfaitement avec la maison et apporte la petite touche finale. Le projet repose sur un plan tout simple. Simple mais pratique, car l'espace y est exploité de manière optimale. Dirk De Mesmaeker