Ils n'avaient jamais exposé ensemble et n'exposent d'ailleurs pratiquement jamais. Ça fait donc au moins deux bonnes raisons de passer par la place du Châtelain, à Bruxelles, et la grande galerie (marchande) Huberty & Breyne consacrée aux originaux de bande dessinée, pour y voir une très belle sélection du travail de la B...

Ils n'avaient jamais exposé ensemble et n'exposent d'ailleurs pratiquement jamais. Ça fait donc au moins deux bonnes raisons de passer par la place du Châtelain, à Bruxelles, et la grande galerie (marchande) Huberty & Breyne consacrée aux originaux de bande dessinée, pour y voir une très belle sélection du travail de la Bruxelloise Judith Vanistendael et du Flamand Simon Spruyt. Ne vous fiez par contre pas trop à l'étiquette "nouvelle vague" qui entoure leur présence et dont ils sont les premiers à rire: le duo fait plutôt partie des valeurs sûres de la BD contemporaine et dite "alternative", qu'ils alimentent en albums singuliers depuis plus de quinze ans, après une formation à l'école Sint-Lukas dont ils furent tous les deux de la première fournée de diplômés. Un point commun qui les relie parmi d'autres, comme le goût des aquarelles, des techniques mixtes mêlant encre et crayons, et surtout des récits singuliers écrits et dessinés en totale liberté, loin des canons habituels. Judith y met entre autres en avant les superbes illustrations tirées du conte que lui a récemment écrit Zidrou, La Baleine bibliothèque (lire aussi Focus Vif), alors que Simon Spruyt fascine avec les originaux pleins de matière de son dernier Tambour de la Moskova - récit qui lui a été inspiré par un personnage secondaire du Guerre et Paix de Tolstoï. A découvrir dans l'espace "Rencontres" de la galerie, derrière l'exposition quasi permanente que le lieu consacre à Manara - un autre genre!