Si l'on en croit les témoignages qui nous sont parvenus des années d'exil, il apparaît que Napoléon ne voulait absolument pas se considérer comme un homme à femmes. Il ne s'affichait pas avec ses conquêtes, bien au contraire : il qualifiait d'exagérées ou même de fausses les rumeurs sur ses nombreuses maîtresses. Son valet de chambre, Louis-Joseph Marchand, a vu un jour à Sainte-Hélène comment son patron jetait un livre sur le tapis. Il s'agissait des Amours secrètes de Bonaparte, l'ouvrage d'un auteur doté d'une riche imagination, qui était arrivé de France par bateau avec tout un chargement d'autres livres. " Peste ! " s'écria-t-il. " Quel Hercule ils font de moi ! Il n'y a pas une ligne qui ne soit un mensonge. "
...