La Région flamande - et, dans une moindre mesure, l'Etat fédéral - seraient donc prêts à écouter le chant des sirènes, bref, à céder leur participation dans Vitrufin, la société faîtière d'Ethias. S...

La Région flamande - et, dans une moindre mesure, l'Etat fédéral - seraient donc prêts à écouter le chant des sirènes, bref, à céder leur participation dans Vitrufin, la société faîtière d'Ethias. Si Aegeas et Belfius sont d'ores et déjà dans les starting-blocks pour emporter le morceau, il se susurre aussi qu'Allianz se tiendrait également en embuscade. Craignant la boucherie sociale qui, à Liège, découlerait assurément d'un tel deal, la Région wallonne serait par contre des plus enclines à rester à bord, voire à monter en puissance. Elle soutient donc le management d'Ethias qui, de longue date, défend le scénario du stand alone. Dans ce contexte, l'heure n'est-elle pas - enfin - venue d'activer EthiasCo, la coopérative portée sur les fonts baptismaux en 2013 " avec pour objet principal la récolte de capitaux coopératifs en vue de prendre une participation dans Ethias, d'exercer ainsi une influence sur sa gestion et de contribuer à la stabilité de son actionnariat " ? J.-M. D.