[...] Il y a plus de vingt-cinq ans que l'on pompe de l'argent aux Belges au profit des intercommunales et des politiciens qui les dirigent. De 1973 à 1980, j'ai participé au contrat des centrales nucléaires de Doel pou...

[...] Il y a plus de vingt-cinq ans que l'on pompe de l'argent aux Belges au profit des intercommunales et des politiciens qui les dirigent. De 1973 à 1980, j'ai participé au contrat des centrales nucléaires de Doel pour la purification des eaux. Un directeur m'a dit : " Quand 1 kWh sort de la centrale nucléaire à 1 franc belge, il est revendu à 4 francs belges au consommateur, soit multiplié par 4 pour les frais de distribution. " L'installation de panneaux solaires a été sabotée, car chaque kilowatt-heure réinjecté, dans le réseau, diminue les profits des intermédiaires. Il y a plus grave encore. On maintient en service de vieilles centrales nucléaires qui sont amorties et on nous les fait repayer une seconde fois. [...] Il n'y a pas qu'en Russie ou au Japon qu'un accident peut arriver. [...] Les politiques qui ont décidé de maintenir ces outils seront responsables. Mais il sera trop tard. Il n'est pas donné suite aux lettres ouvertes ou portant des adresses incomplètes. La rédaction raccourcit certaines lettres pour permettre un maximum d'opinions. CLAUDE ASSEAU, PAR COURRIEL