La maison de Bianca et Mario se dresse le long d'une voirie assez fréquentée, dans une petite localité au nord d'Anvers. " En dépit des prescriptions sévères de l'urbanisme, nous avons réussi à construire une villa spacieuse ", nous confie l'architecte Piet Kerckhof. Les contraintes urbanistiques ont par ailleurs été largement compensées par la vue imprenable dont bénéficient les occupants à l'arrière.
...

La maison de Bianca et Mario se dresse le long d'une voirie assez fréquentée, dans une petite localité au nord d'Anvers. " En dépit des prescriptions sévères de l'urbanisme, nous avons réussi à construire une villa spacieuse ", nous confie l'architecte Piet Kerckhof. Les contraintes urbanistiques ont par ailleurs été largement compensées par la vue imprenable dont bénéficient les occupants à l'arrière. L'architecte Piet Kerckhof ne jure que par le bois, en raison de ses innombrables avantages. " C'est une méthode de construction sèche et légère, explique-t-il. Toute la construction peut être montée en atelier, où l'on est à l'abri des caprices de la météo. Il y a aussi moins de transports de biens et de personnes sur le chantier. Tout cela rend la construction en ossature bois plus respectueuse de l'environnement. Etant donné que l'isolation se trouve dans la structure portante, on gagne énormément d'espace. En raison notamment de ce gain de surface et des délais de construction plus courts, une maison en ossature bois est moins coûteuse qu'une construction traditionnelle ", conclut-il. " A l'intérieur même de la maison, nos priorités étaient l'espace et la lumière ", précise Bianca. Le rez-de-chaussée constitue le coeur de la maison. Il distribue la cuisine/salle à manger et le salon qui communiquent pour former un grand espace ouvert. Le salon a été rehaussé pour créer une scission visuelle avec la cuisine, et l'architecte a prolongé l'îlot central de la cuisine - qui s'étend sur neuf mètres de long - jusqu'au salon, où il se transforme en meuble bas. Comme dans toute la maison, on recense ici peu de portes intérieures, voire aucune. La raison est évidente : il faut souligner l'ouverture et l'impression de spatialité par tous les moyens possibles. Cette immense sensation d'espace se trouve encore renforcée par la vue à l'arrière. Un escalier en bois permet de rejoindre le premier étage, largement aménagé en coin salon/espace télé. Toute la famille aime y passer ses soirées. La salle de bains et les chambres des enfants se trouvent également à cet étage, mais à l'arrière, pour profiter de la vue sur le jardin. Tout en haut se développent les appartements privés des parents. Leur chambre communique directement avec le dressing et la salle de bains. C'est en fait l'étage des combles, mais Bianca et Mario avaient décidé de l'aménager pour eux. " D'ici, la vue sur l'arrière est encore plus spectaculaire qu'aux étages inférieurs. Elle porte jusqu'à deux kilomètres ! " Au fond du jardin, derrière la piscine, les propriétaires ont aménagé un sympathique salon extérieur. Celui-ci dispose d'un toit pour s'abriter de la pluie, mais il est entièrement ouvert pour le reste. Réalisation : Architectenburo Pro-ArTe, architecte Piet Kerckhof. Tél. : 09 232 46 26. proarte@telenet.be Découvrez l'intégralité du texte et les plans de ce reportage dans le magazine Je vais Construire de mai en vente chez votre libraire. www.jevaisconstruire.beDIRK DE MESMAEKER