POLITIQUE Changement à la tête de la fédération PRL-FDF-MCC : Louis Michel cède sa place, à titre intérimaire, à Daniel Ducarme. Il devrait la reprendre à la fin de la présidence belge de l'Union européenne (26/4).
...

POLITIQUE Changement à la tête de la fédération PRL-FDF-MCC : Louis Michel cède sa place, à titre intérimaire, à Daniel Ducarme. Il devrait la reprendre à la fin de la présidence belge de l'Union européenne (26/4). SABENA Le gouvernement décide le remplacement des sept administrateurs belges. Fred Chaffart, l'ex-président de la Générale de Banque, en devient le nouveau président (26/4). LERNOUT & HAUSPIE Jo Lernout, Pol Hauspie et Nico Willaert sont arrêtés. Les trois managers déchus de la firme flamande de technologie vocale sont inculpés de faux et usages de faux, faux bilans et manipulations boursières (27/4). Page 10SOCIAL Plusieurs centaines de cheminots CGSP, rassemblés en meeting à Namur, expriment leur mécontentement à l'encontre de la ministre des Transports, Isabelle Durant, et dénoncent la régionalisation du rail (28/4). ù La FGTB organise, à La Louvière, son "1er Mai syndical". Il est marqué par le lancement de la campagne "liaison au bien-être" ainsi que par les grèves au CHU Tivoli et chez Duferco (30/4). TENNIS DE TABLE La Belgique, emmenée par les frères Saive, remporte, à Osaka, au Japon, la médaille d'argent des championnats du monde par équipes. Soit le meilleur résultat de son histoire (29/4). BRUXELLES Un accord institutionnel, baptisé "accord du Lombard", intervient entre les partis de l'arc-en-ciel (29/4). Page 12METEOROLOGIE Avec 134,3 litres d'eau par mètre carré, contre 53,1 litres d'habitude, le mois d'avril 2001 est le plus humide de notre pays (photo) depuis l'existence des statistiques (30/4). Page 7ASSURANCE MALADIE Le ministre des Affaires sociales, Frank Vandenbroucke (SP), présente son projet de facture maximale. Selon les revenus des ménages, elle limitera progressivement les dépenses de santé non remboursées entre 18 000 et 100 000 francs par an (30/4). 1ER MAI Les ténors socialistes se déchaînent sur deux de leurs partenaires au sein de la majorité: le FDF et les Ecolos. Rayon promesses, poussés dans le dos par la FGTB, ils s'engagent à durcir la loi Renault et à sauver le droit de grève (1/4). Ci-contre