Ambiance de camp scout, marches de trente kilomètres, ramping dans la boue, maniement d'une arme, cours d'orientation et de secourisme... : les quatre semaines de Phase d'initiation militaire (PIM) de la princesse Elis...

Ambiance de camp scout, marches de trente kilomètres, ramping dans la boue, maniement d'une arme, cours d'orientation et de secourisme... : les quatre semaines de Phase d'initiation militaire (PIM) de la princesse Elisabeth à Elsenborn (voir aussi Le Vif/L'Express du 27 août dernier) ont commencé, en " bulles " de 30 jeunes, coronavirus oblige. Les élèves ont rejoint le camp le 1er septembre dans des bus de l'armée en assez piteux état. Ils ont dû acheter dans le commerce une grande partie de leur équipement, figurant sur une longue liste envoyée par l'Ecole royale militaire (ERM) et apporter des masques anti-Covid " noirs ou kaki ", cousus de toute urgence par les parents. La duchesse de Brabant a choisi de passer son année à l'ERM dans le rôle linguistique néerlandophone, et est donc séparée des élèves-officiers francophones. Le 25 septembre, elle recevra le béret bleu de l'ERM. Le 8 octobre, elle participera à l'ouverture solennelle de l'année académique sur l'esplanade du Cinquantenaire. Les parents ont été avertis qu'ils ne pourraient y assister. Sauf le roi et la reine.