Dans les années 1960, le psychiatre suisse Max Lüscher a affirmé que la couleur préférée de quelqu'un en dit long sur sa personnalité. De là, il a développé un test de couleur.
...

Dans les années 1960, le psychiatre suisse Max Lüscher a affirmé que la couleur préférée de quelqu'un en dit long sur sa personnalité. De là, il a développé un test de couleur. Sur cette base, son contemporain, le médecin américain Alexander Schauss, a proposé une nouvelle théorie, à savoir que vous pouvez influencer les émotions par un choix judicieux de couleur. Par exemple, le rose vous rendrait plus calme. La théorie de Schauss a même été appliquée dans certaines prisons : à Seattle, par exemple, toutes les cellules ont été repeintes en rose dans le but de calmer les détenus. Selon la direction de la prison, le nombre d'incidents violents a fortement diminué suite à ces travaux de peinture, donnant au rose des vertus apaisante. Cependant, les recherches scientifiques relatives à l'effet de cette couleur sur la pression artérielle et le tonus musculaire, paramètres liés au comportement agressif, n'ont rien confirmé de tout cela.