Médicaments à domicile

Ce distributeur de médicaments à domicile intelligent dispense les bons remèdes en bonne quantité au bon moment et signale au médecin quand les patients ne respectent pas (correctement) leur médication. En Belgique, une centaine de patients cardiaques sont suivis pour une période de six mois via ce système " Medido " créé par Philips. Prochaine étape : des capsules intelligentes qui diffusent dans l'organisme la quantité adéquate de médicaments.
...

Ce distributeur de médicaments à domicile intelligent dispense les bons remèdes en bonne quantité au bon moment et signale au médecin quand les patients ne respectent pas (correctement) leur médication. En Belgique, une centaine de patients cardiaques sont suivis pour une période de six mois via ce système " Medido " créé par Philips. Prochaine étape : des capsules intelligentes qui diffusent dans l'organisme la quantité adéquate de médicaments. Collé sur la peau, le biocapteur médical portatif Biosensor surveille en temps réel le comportement, les symptômes et les fonctions vitales du patient. Il aide le personnel soignant à observer la dégradation de l'état d'un malade et à intervenir à temps. En 2016, une équipe de l'Ecole polytechnique de Lausanne (EPFL) a développé un doigt bionique, qui ouvre l'ère d'une nouvelle génération de prothèses intuitivement contrôlées par la pensée. Car les sensations procurées par ce membre sont bien authentiques. " C'est la première prothèse qui donne en temps réel un retour sensoriel lié à la saisie d'un objet ", répète à l'envi Silvestro Micera, directeur du Laboratoire d'ingénierie neuronale translationnelle de l'EPFL. D'ici quelques années, le nombre de sensations procurées simultanément pourrait être multiplié. " Notre rêve est de créer une main comme celle de Luke Skywalker ( ndlr : le héros de Star Wars). " Soit un membre qui allierait dextérité, force et un sens développé du toucher. Pour lutter contre des tumeurs cancéreuses, des chercheurs canadiens ont créé des nanorobots capables de naviguer dans le flux sanguin et livrer le traitement à l'intérieur d'un organe, le relâchant seulement lorsqu'ils atteignent les tissus dégénérescents. D'autres recherches évoquent un futur où des robots ADN seraient capables de traverser les parois des cellules et réparer des ligaments. Plus précis et sans les effets secondaires des thérapies traditionnelles, ils ouvrent un nouveau chapitre de la médecine et pourraient commencer à sauver des vies d'ici à un an et demi. Les autorités américaines ont autorisé la commercialisation d'Argus 2, le tout premier oeil bionique qui a déjà été greffé sur une soixantaine d'aveugles dans le monde. Peu de temps après, une société concurrente, l'allemande Retina Implant AG, a annoncé des essais encore plus encourageants. Son système d'implants électroniques est doté d'une petite puce de 3 millimètres de largeur sensible à la lumière. La presbytie, quant à elle, n'est déjà plus qu'un souvenir grâce au procédé Raindrop Near Vision Inlay qui permet d'installer un minuscule implant dans la cornée. L'Azurion, quant à lui, rassemble toutes les informations à la table d'opération. Cette nouvelle plateforme de thérapie assistée par imagerie dispose d'une interface utilisateur intuitive, associée à des informations en temps réel sur des postes de travail dans le laboratoire interventionnel. Une salle d'opération équipée de la plateforme Azurion vient d'être inaugurée dans le tout nouvel hôpital Delta du Chirec à Bruxelles. Depuis plusieurs années, le monde médical planche aussi sur les dispositifs augmentés. C'est ainsi qu'après une première expérience, la clinique André Renard de Herstal a choisi, depuis avril 2017, de déployer des Google Glass au sein de son département des urgences (20 000 admissions par an). Désormais, en cas d'intervention sur le terrain, l'infirmier urgentiste est équipé de lunettes de réalité augmentée permettant à un médecin de transmettre son expertise à distance et de guider l'intervenant dans les bons gestes à accomplir. Des chercheurs de l'université de Laval, à Québec, ont créé un tee-shirt connecté capable de " monitorer " la fréquence respiratoire. Un suivi médical à distance rendu possible par un capteur au niveau de la poitrine, directement intégré dans les fibres du tissu du vêtement intelligent. Aucun fil ou électrode scotché au corps n'est donc nécessaire. De quoi simplifier la vie des patients souffrant d'asthme, d'apnée du sommeil ou de maladies pulmonaires obstructives chroniques. La technologie de stimulation cardiaque est connue depuis les années 1950. La nouveauté, ce sont les algorithmes qui stimulent intelligemment le rythme cardiaque du patient. Actuellement, les valves se fixent sans points de suture, le hardware est réduit à l'échelle nano et les boîtiers sont devenus aussi petits qu'une pièce d'un centime. L'implant devient même un objet connecté. A l'avenir, un pacemaker pourra être traité, par simple injection d'un... software. De plus en plus, des systèmes de réalité augmentée pénètrent l'univers de l'imagerie médicale. En fusionnant les images 3D de l'organe d'un patient et celles obtenues au moment même de l'intervention par la caméra de l'endoscope, des interventions de chirurgie mini-invasive guidée par l'image voient le jour... Le 5 décembre dernier, la première opération au monde assistée par le casque de réalité augmentée HoloLens de Microsoft a été réalisée à l'hôpital Avicenne, à Bobigny. L'intervention consistera en la pose d'une prothèse d'épaule.