En l'absence (légale) de tout recensement linguistique en Belgique, à Bruxelles et dans les six communes à facilités de la périphérie bruxelloise, en l'occurrence, les statistiques...

En l'absence (légale) de tout recensement linguistique en Belgique, à Bruxelles et dans les six communes à facilités de la périphérie bruxelloise, en l'occurrence, les statistiques relatives à l'introduction des déclarations fiscales, en français ou en néerlandais, dans ces territoires, sont un indice intéressant de la présence francophone en périphérie et de la population néerlandophone de Bruxelles. Mais les réponses, très sensibles sur le plan communautaire, des ministres (flamands) compétents aux questions des députés (francophones) sont souvent soustraites des " bulletins des questions et réponses écrites " de la Chambre et transmises directement à " l'honorable membre ". Et les ministres de préciser : " Etant donné leur caractère de 'pure documentation', ces statistiques peuvent être consultées aux greffes de la Chambre des Représentants. " Où elles restent quasi confidentielles...