Il faut toujours se méfier des études scientifiques sponsorisées par une entreprise ayant des intérêts dans le domaine. Une récente étude américaine, financée par la société californienne Walnut, en est un b...

Il faut toujours se méfier des études scientifiques sponsorisées par une entreprise ayant des intérêts dans le domaine. Une récente étude américaine, financée par la société californienne Walnut, en est un bon exemple. Les chercheurs ont analysé les questionnaires complétés par plus de 30.000 Américains qui avaient noté ce qu'ils avaient mangé et bu pendant 24 heures. Ensuite, ils ont repéré combien de personnes avaient mangé des noix ce jour-là et si elles souffraient ou non de diabète de type 2. Il s'est avéré que les personnes qui n'en avaient pas mangé étaient deux fois plus nombreuses à en souffrir. Les chercheurs en ont conclu que la consommation de noix réduisait de moitié le risque de contracter la maladie. Un bon exemple de publicité pour les noix, prétendument basée sur la recherche scientifique. En réalité, cette étude ne montre aucune lien de cause à effet. Les noix entrent dans une alimentation saine, certes, mais elles ne peuvent pas prévenir les maladies.