Les autocollants " antiradiations " que l'on applique sur son téléphone portable pour se protéger des ondes électromagnétiques nocives sont de retour ! Or, rien ne permet d'affirmer que ces ondes sont nocives pour la santé : elles ont des fréquences trop basses. Un rayonnement de basse fréquence peut uniquement occasionner un certain échauffement des tissus mais ne modifie pas les molécules (contrairement aux rayons de haute fréquence comme les rayons X par exemple). En théorie, les rayons à basse fréquence pourraient occasionner des dégâts en échauffant des tissus, si la température corporelle grimpait de plus de 1°C, ce qui n'est jamais le cas lorsqu'on utilise un téléphone portable.

Personne ne sait quel est l'effet de ces fameux autocollants. D'après certains fabricants, ils retiennent uniquement la part nocive des ondes, mais ils ne mentionnent nulle part ce qu'ils entendent par là. Les ondes ne sont certainement pas " absorbées ", sinon votre smartphone ne marcherait plus. La vente de ces gadgets (jusqu'à 50a la pièce) surfe uniquement sur la peur des radiations.

ILLUSTRATION www.mellon.be