L'alimentation végétarienne est souvent mise en valeur ces derniers temps comme solution afin de diminuer les effets du réchauffement climatique et de la pollution. Cependant, cette alimentation entraîne des carences pour le fonctionnement du corps humain suivant certains scientifiques. Si on supprime les animaux d'élevage comme la vache, par exemple, il n'y aura plus de production de lait, ni de beurre ni de fromage. Il n'y aurait plus alors que l'alimentation uniquement fournie par les plantes : lait de soja, etc. Cette alimentation deviendrait donc peu diversifiée et peu agréable. Cette alimentation végétarienne ne réglera pas non plus le problème majeur de l'épuisement des ressources planétaires. Ce problème est essentiellement d'ordre démographique. L'épuisement des ressources n'est pas uniquement alimentaire, il est aussi d'ordre énergétique avec l'épuisement des ressources en gaz, pétrole, etc. Le milliard d'êtres humains estimé en l'an 1800 est devenu 7,5 milliards actuellement... Alors, il n'y a qu'une seule solution : la décroissance de la population humaine scientifiquement programmée.