Cette parcelle étroite et tout en longueur présentait un problème d'orientation, puisque le sud se trouve au niveau de la façade latérale donnant sur une servitude et les vis-à-vis. La question centrale était donc de savoir comment faire entrer la lumière tout en se protégeant des regards.
...

Cette parcelle étroite et tout en longueur présentait un problème d'orientation, puisque le sud se trouve au niveau de la façade latérale donnant sur une servitude et les vis-à-vis. La question centrale était donc de savoir comment faire entrer la lumière tout en se protégeant des regards. Le travail sur la lumière a littéralement dicté les grandes lignes du projet ainsi que son aménagement intérieur. Le côté public se caractérisant par sa fermeture côté rue, l'arrière fait logiquement la part belle à l'ouverture. Le cheminement vers la lumière part ainsi du sas d'entrée pour aboutir au jardin. Les volumes se développent en parallèle : étroits côté rue, ils se dilatent à l'autre bout de la maison. Au final, les occupants profitent d'un bâtiment simple, logique, facile à appréhender. Le décalage des plans du rez-de-chaussée et de l'étage a permis de créer un carport pour l'un et une terrasse pour l'autre. A l'intérieur, circulations et rangements s'implantent le long du mur aveugle, au nord. Un meuble en MDF laqué blanc part de l'entrée et se prolonge jusqu'à l'extrémité de la maison. Créant une perspective vers le jardin, il reflète l'appel de la lumière et de la verdure. Première fonction rencontrée, la cuisine s'implante latéralement dans l'espace de vie. Elle est composée de mobilier en bois laqué blanc et reliée à une petite buanderie faisant la jonction entre la cuisine et le carport. La salle à manger se trouve dans son prolongement et surplombe le salon situé en contrebas pour s'aligner de plain-pied avec la terrasse. Les grandes baies vitrées aux châssis d'aluminium gris gomment la limite entre intérieur et extérieur, donnant la sensation de vivre dedans-dehors. Côté décoration, priorité a été donnée au blanc. L'escalier en acier laqué est ajouré pour laisser passer la lumière. Le couloir de nuit, qui profite de la lumière acheminée par trois coupoles en toiture, dessert les espaces dont le sol est habillé de chêne. Les rangements sont là aussi implantés contre le mitoyen. Une première chambre bénéficie d'un balcon orienté sud et d'une salle de bains attenante. Un bureau s'implante en partie centrale, donnant aussi accès au balcon. La seconde chambre est installée à l'arrière. Sa pièce d'eau s'ouvre au sud-est sur une spacieuse terrasse créée sur le toit du salon par le décalage des volumes du rez-de-chaussée et de l'étage. Architecte : Nicolas Duvivier. Tél. : 0498 22 42 60. www.nduvivier.be Découvrez l'intégralité du texte et les plans de ce reportage dans le magazine Je vais Construire de juillet-août en vente chez votre libraire. www.jevaisconstruire.be Léa BierlinLe travail sur la lumière a entièrement dicté les lignes du projet