Le coronavirus a peut-être laissé le monde sans voix, mais pas Estée Lauder ! La campagne contre le cancer du sein lancée en 1992 par Evelyn Lauder - la belle-fille d'Estée qui a contribué à créer le symbole du ruban rose - continue d'oeuvrer pour la sensibilisation des hommes et des femmes, des professionnels de la santé et des scientifiques pour faire di...

Le coronavirus a peut-être laissé le monde sans voix, mais pas Estée Lauder ! La campagne contre le cancer du sein lancée en 1992 par Evelyn Lauder - la belle-fille d'Estée qui a contribué à créer le symbole du ruban rose - continue d'oeuvrer pour la sensibilisation des hommes et des femmes, des professionnels de la santé et des scientifiques pour faire disparaître le cancer du sein. La volonté d'Evelyn Lauder de sauver des vies dans la lutte contre cette maladie a contribué, au cours des 28 denières années, à la réduction des décès qui y sont associés dans le monde occidental ; aux États-Unis, la mortalité du cancer du sein a ainsi reculé de 40 % depuis les années 1980. La Breast Cancer Research Foundation (BCRF) redouble d'efforts dans les pays en voie de développement, où la majorité des tumeurs mammaires continuent à être diagnostiquées à un stade tardif. La Breast Cancer Research Foundation de la société Estée Lauder Companies a récolté à l'échelon mondial quelque 89 millions de dollars au profit de recherches essentielles, de la sensibilisation et du soutien aux soins dans le domaine du cancer du sein. Ces moyens ont permis à la fondation de financer 293 fonds de recherche, de soutenir plus de 60 organisations actives dans le domaine du cancer du sein et de distribuer 173 millions de rubans roses. Quatre éminents ambassadeurs portent avec fierté la campagne contre le cancer du sein, dont William Lauder, directeur exécutif d'Estée Lauder Companies et fils de feu Evelyn Lauder; Elizabeth Hurley, célèbre actrice et mannequin britannique qui considère son rôle dans cette campagne comme sa plus importante mission; Fabrizio Freda, président et directeur général d'Estée Lauder Companies; et enfin Bari Seiden-Young, vice-président senior d'Estée Lauder Companies.