Plusieurs combattants français du groupe Etat islamique ont été tués ces derniers mois en Afghanistan par des frappes de missiles américaines, confie au Vif/L'Express une source bien informée. Cela confirme le scénario redouté par les services de renseig...

Plusieurs combattants français du groupe Etat islamique ont été tués ces derniers mois en Afghanistan par des frappes de missiles américaines, confie au Vif/L'Express une source bien informée. Cela confirme le scénario redouté par les services de renseignement des pays membres de la coalition internationale : des djihadistes, notamment européens, sont parvenus à fuir la zone irako-syrienne pour se réfugier en Asie du Sud-Est (Malaisie, Philippines...) et en Afghanistan. Ces régions sont en effet présentées par Daech comme de nouvelles terres de conquête, depuis sa défaite militaire au Moyen-Orient. Selon la même source, certains djihadistes français ont pu gagner les provinces afghanes orientales, en partie contrôlées par le groupe Etat islamique, en traversant les zones tribales du Pakistan, pays frontalier. Des départs de ressortissants français vers ces destinations, depuis des aéroports européens, auraient par ailleurs été repérés a posteriori. En décembre dernier, des combattants français ou francophones, en provenance d'Ouzbékistan et du Tadjikistan, ont également été signalés dans le nord de l'Afghanistan. Les services occidentaux relèvent que Daech y a installé des camps de formation pour ses combattants étrangers, en vue de planifier des attentats.