Monsieur De Vos [Forum du 27 août] nous parle de courtoisie mais nous traite de fascistes ! L'endoctrinement au sein de l'école en serait l'origine. C'est bien mal connaître les Wallons. A l'école, il y a 20 ans, je n'ai que rarement entendu l'expression de " langue barbare ". Une telle expression ne venait qu'exceptionnellement aux lèvres d'une minorité d'élèves pour expliquer, avec humour, leur refus d'apprendre le néerlandais. Ils visaient la langue néerlandaise, pas les Flamands ! Il faut dire que motiver des gens à apprendre une langue...

Monsieur De Vos [Forum du 27 août] nous parle de courtoisie mais nous traite de fascistes ! L'endoctrinement au sein de l'école en serait l'origine. C'est bien mal connaître les Wallons. A l'école, il y a 20 ans, je n'ai que rarement entendu l'expression de " langue barbare ". Une telle expression ne venait qu'exceptionnellement aux lèvres d'une minorité d'élèves pour expliquer, avec humour, leur refus d'apprendre le néerlandais. Ils visaient la langue néerlandaise, pas les Flamands ! Il faut dire que motiver des gens à apprendre une langue qui n'est utile qu'aux Pays-Bas, ou pour travailler à Bruxelles, ce n'est pas facile. Ah oui, il y a la Flandre ? Mais un Ostendais n'est pas sûr d'être compris par un Limbourgeois ! Alors, que dire d'un Wallon qui écoute un Ostendais ! ? L'anglais, l'italien, l'allemand ou l'espagnol avaient beaucoup plus la cote. De nos jours, l'école a évolué ; on ne compte plus celles proposant une immersion en néerlandais, entre autres à Namur, et elles font classes combles ! Quant au fait de parler de nos origines romaines aux élèves, quoi de plus normal ; c'est de l'histoire. Ne parle-t-on pas de la bataille des Eperons d'or dans les écoles flamandes ? Et que dire de votre référence à l'extrême droite ! Regardez donc les résultats électoraux avant d'écrire ! Un fascisme linguistique ? Mais qui donc organise les fêtes de l'Yser, ou le Gordel ? Avez-vous déjà vu une plaque indicatrice où Brussel avait été tagué ? Non, c'est toujours le nom de ville en français qui l'est ! Bonjour la courtoisie ! Est-ce en Wallonie que l'on vérifie la connaissance de la langue pour ceux qui veulent s'y installer ? Avez-vous des exemples de Flamands vivant chez nous, mal accueillis ? Existe-t-il une sorte de TAK en Wallonie ? Que nenni ! Le Wallon est accueillant, c'est connu et il n'y a pas (encore) de mouvement de fascisme linguistique. Au contraire, le Wallon se met de plus en plus au néerlandais (symptomatiques : la RTBF se met à sous-titrer les interviews plutôt que de les traduire ; à Durbuy ou à La Roche, les restaurateurs parlent d'abord néerlandais à leurs clients). Mais sans doute est-ce trop tard. Il y a un peu plus de 100 ans, notre langue était encore le wallon. La bourgeoisie (entre autres flamande) et le pouvoir en place, francophones, nous ont imposé d'apprendre le français à l'école. La génération de mes grands-parents est la première à avoir parlé exclusivement le français à ses enfants. Nous n'en avons pas gardé ranc£ur vis-à-vis des Français, ni de l'Etat belge. [... ] Il n'est pas donné suite aux lettres ouvertes ou portant des adresses incomplètes. La rédaction raccourcit certaines lettres pour permettre un maximum d'opinions.L.M., Hannut, par courriel