D'ici à cinquante ans, il faudra refaire l'histoire de Napoléon tous les ans... ", prophétisait la préface de la Vie de Napoléon parue sous la plume de Stendhal en 1817-1818. On n'est pas loin du compte. Ne dit-on pas de ce géant, pour reprendre la formule d'un de ses plus brillants spécialistes, Jean Tulard, " qu'il a inspiré plus de livres qu'il ne s'est écoulé de jours depuis sa mort " ? Indémodable Napoléon Bonaparte. Sa trajectoire fut trop fulgurante, son épopée trop haletante, sa fin à la fois trop palpitante et poignante pour qu'il puisse en être autrement. L'acteur principal lui-même aura été impérial dans son rôle, jusqu'à son dernier souffle rendu sur une...