Le 9 octobre, Booba sort de la salle d'audience du tribunal correctionnel de Créteil, libre. Le rappeur traverse la meute de photographes, en mâchonnant une friandise chocolatée colorée ? dont la marque commence et finit par un " m ". Un ultime pied-de-nez à une bagarre ultramédiatisée, que les vidéos filmées par les passants ont directement t...

Le 9 octobre, Booba sort de la salle d'audience du tribunal correctionnel de Créteil, libre. Le rappeur traverse la meute de photographes, en mâchonnant une friandise chocolatée colorée ? dont la marque commence et finit par un " m ". Un ultime pied-de-nez à une bagarre ultramédiatisée, que les vidéos filmées par les passants ont directement transformé en " momentum " pop. Pour rappel, le 1er août, celui que l'on surnomme le Duc de Boulogne croise son rival/ex-collègue Kaaris dans les couloirs de l'aéroport d'Orly. S'ensuit une partie de bourre-pifs, devant les boutiques duty free. Elle déchaînera non seulement les réseaux sociaux qui ne manqueront pas de relever le caractère tragicomique du spectacle de deux pères de famille se cognant dans un lieu public, devant le regard amusé du fameux bonbon chocolaté géant, mais aussi les médias traditionnels. L'occasion, dans le meilleur des cas, de relever que les rivalités artistiques ont toujours existé (Verlaine n'a-t-il pas tiré sur Rimbaud ? ) ; dans le pire, de ressortir les clichés sur une musique rap qui serait forcément violente, bête et méchante... Condamnés finalement à 18 mois de prison avec sursis et à une amende de 50 000 euros, les deux rappeurs ont ainsi donné une bonne occasion aux pourfendeurs de cette musique de ressortir du bois. Soit. Le fait est qu'à côté des tensions inévitables, le milieu du rap francophone n'a peut-être jamais autant collaboré. A l'instar par exemple d'un rappeur comme Fianso qui a réussi à reformer NTM le temps d'un titre, rassemblant ancienne et nouvelle générations sur le projet 93 Empire. Surtout, le retentissement de l'affaire a démontré l'importance qu'a prise le rap, désormais langage dominant de la culture pop.