Je vous écris pour vous remercier de l'année merveilleuse que vous nous avez offerte. Je sais que, modestement, vous me direz : " Nous n'avons fait que notre travail. " Oui mais, dans le domaine du journa...

Je vous écris pour vous remercier de l'année merveilleuse que vous nous avez offerte. Je sais que, modestement, vous me direz : " Nous n'avons fait que notre travail. " Oui mais, dans le domaine du journalisme, " faire son travail " tient bien trop souvent de l'exception qui infirme la règle. Prendre son temps, enquêter et servir de contre-pouvoir n'est plus si souvent une évidence. Je vous remercie car moi, je suis un humoriste qui cuisine l'actualité. Donc, la qualité de mon plat dépend beaucoup de la qualité des produits que je mettrai dans ma casserole. Cette année, grâce à vous, j'ai pu servir des mets 3-étoiles. L'affaire du Samusocial ayant régalé mes convives. Alors, je sais bien que vous ne le faites pas pour moi. Je sais aussi que la métaphore du restaurant gastronomique est peut-être déplacée pour parler d'une asbl censée aider les plus démunis. Mais vous m'accorderez que je ne pourrai jamais être aussi déplacé que les gens que vous avez, avec professionnalisme, démasqués. Bien à vous, continuez.