" Bonnes fêtes de Pâques à tous ! " L'InterSyndicale nationale des internes (Isni), en France, a publié sur les réseaux sociaux, le 13 avril, ses bons voeux. Sous une double image. L'Ultima Cena, de Léonard de Vinci, et sa r...

" Bonnes fêtes de Pâques à tous ! " L'InterSyndicale nationale des internes (Isni), en France, a publié sur les réseaux sociaux, le 13 avril, ses bons voeux. Sous une double image. L'Ultima Cena, de Léonard de Vinci, et sa reconstitution par l'équipe soignante du bloc de chirurgie cardiaque de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris. Reconstitution à l'identique, cinq siècles et des poussières plus tard. Et avec, à la place des treize personnages bibliques reproduits par Vinci pour le réfectoire du couvent dominicain de Santa Maria delle Grazie, à Milan, treize des 15 000 membres du personnel soignant que regroupe l'Isni à travers 28 villes de France. En tenue de combat contre le coronavirus. Et dans la cantine de l'hôpital parisien. Un nouveau chef-d'oeuvre. Motivé par l'un des défis surgis sur Instagram depuis le début du confinement mondial : reproduire en photo des oeuvres (peinture, sculpture...) chez soi, à la maison, en les postant avec la mention #TussenKunstEnQuarantaine (entre art et quarantaine). Cette Dernière Cène-ci, richissime en nouvelles symboliques, remporte le challenge haut la main.