Il est fort exagéré de parler de "Polexit" à propos de la déclaration du Tribunal constitutionnel polonais (TCP) qui constate simplement l'incompatibilité de certaines exigences des institutions européennes avec la Constitution du pays. Inven...

Il est fort exagéré de parler de "Polexit" à propos de la déclaration du Tribunal constitutionnel polonais (TCP) qui constate simplement l'incompatibilité de certaines exigences des institutions européennes avec la Constitution du pays. Inventé par l'opposition polonaise, ce terme ne reflète nullement la volonté du peuple, ni du gouvernement au pouvoir. Votre article (Le Vif du 14 octobre) semble donner la priorité à M. Jean-Michel De Waele, professeur à l'ULB, qui lance à propos de la déclaration du TCP: "Des juges qui ne devraient pas rendre le bon jugement risquent des sanctions." On peut supposer qu'il tire ce mensonge des médias de l'opposition polonaise (TVN, Gazeta Wyborcza...) dont la parenté postcommuniste est démontrée. Pourtant, tout autre tribunal suprême aurait prononcé un jugement identique! A mon regret, vous mettez au deuxième plan (dans un encart) M. David Engels, professeur à l'ULB et à Varsovie, dont l'opinion est certainement exacte et mieux renseignée lorsqu'il dit que ce sont "les instances européennes qui ont changé les règles du jeu en cours de route". Il rappelle aussi qu'un jugement similaire a été prononcé en Allemagne et, pourtant, personne n'évoque un "Deutchexit".