Le Vif/L'Express : Le nouveau règlement européen va-t-il, comme on le dit, limiter le pouvoir des autorités nationales dans le fonctionnement de Brussels Airport ?

Jacqueline Galant : Ce règlement va mettre fin à l'arbitraire et clarifier les procédures. Contrairement à ce qui est dit, il y aura plus de transparence et beaucoup de garanties données aux citoyens. Leur consultation est prévue. Tout cela est positif. On fait une mauvaise lecture du règlement européen : il n'interdit pas les changements de routes, mais limite les restrictions à l'exploitation de l'aéroport. Evidemment, tout le monde n'est pas d'accord. Certains plaident pour la suppression pure et simple ou partielle...