Le gouvernement bruxellois a entièrement accédé à la demande de Fadila Laanan, secrétaire d'Etat à la Propreté publique (PS, photo), qui sollicitait une ra...

Le gouvernement bruxellois a entièrement accédé à la demande de Fadila Laanan, secrétaire d'Etat à la Propreté publique (PS, photo), qui sollicitait une rallonge budgétaire de 15 millions d'euros au profit de l'agence Bruxelles-Propreté : six millions serviront en 2018 et neuf millions, en 2019 (voir aussi levif.be du 18 juillet). La socialiste bruxelloise avait expliqué en réunion de gouvernement qu'elle avait été mise " devant le fait accompli ", la direction de Bruxelles Propreté ayant procédé, sans l'aval de sa tutelle et sans disposer des budgets idoines, à des engagements et à des consolidations de contrats précaires. Plusieurs membres de l'exécutif l'avaient trouvé saumâtre, à l'heure où chacun est tenu de calculer au plus juste le budget de son département.