Fort de son expertise de spécialiste de l'Europe centrale et de l'Holocauste (1), l'historien américain Timothy Snyder propose dans De la tyrannie (Gallimard, 102 p.) de tirer vingt leçons du xxe siècle. Il envisage ces conseils pour prévenir la résurgence des dictatures avec, en toile de fond, l'arrivée à la Maison-Blanc...

Fort de son expertise de spécialiste de l'Europe centrale et de l'Holocauste (1), l'historien américain Timothy Snyder propose dans De la tyrannie (Gallimard, 102 p.) de tirer vingt leçons du xxe siècle. Il envisage ces conseils pour prévenir la résurgence des dictatures avec, en toile de fond, l'arrivée à la Maison-Blanche de Donald Trump. Ainsi, commence-t-il le chapitre " Croire à la vérité " par ces mots : " On se soumet à la tyrannie quand on renonce à la différence entre ce que l'on a envie d'entendre et la réalité des faits. " Défendre les institutions démocratiques, avoir conscience de sa responsabilité personnelle dans l'action politique, contribuer à l'essor de bonnes causes (parce que " tous les grands ennemis de la liberté se sont montrés hostiles aux ONG "), se distinguer, préserver son intimité, être patriote, pas nationaliste... figurent parmi les recommandations de l'auteur au citoyen du xxie siècle. " Dernièrement encore, nous nous laissions aller à accepter la politique de l'inévitabilité, cette idée que l'histoire ne pouvait avancer que dans une direction : vers la démocratie libérale ", avertit-il. La seconde façon antihistorique de considérer le passé est la politique de l'éternité. [...] Son registre est celui de la nostalgie de moments passés qui n'ont jamais vraiment existé à des époques qui ont été, en vérité, désastreuses. " Entre ces deux politiques, Timothy Snyder appelle chacun à prendre résolument son destin en main. Réjouissant. (1) Il publie en français La reconstruction des nations. Pologne, Ukraine, Lituanie, Bélarus, 1569-1999, Gallimard, 512 p.Gérald Papy