Il a tenu à répondre en personne au questionnaire adressé par Le Vif/L'Express à chacun des principaux candidats. François Bayrou n'a, dit-il, " rien à cacher ".
...

Il a tenu à répondre en personne au questionnaire adressé par Le Vif/L'Express à chacun des principaux candidats. François Bayrou n'a, dit-il, " rien à cacher ". Dans son fief de Bordères (Pyrénées-Atlantiques), à 23 kilomètres de Lourdes, le Béarnais possède une vaste propriété agrandie au fil du temps. Située au c£ur du village, elle se compose de bâtiments d'habitation avec jardin, mais aussi à usage agricole (grange et écurie), à laquelle il faut ajouter 9 hectares de pâturages. " J'ai acheté ma résidence principale en plusieurs fois, entre 1978, 1981, 1994 et 2002, pour une valeur totale de 65 357 euros, précise François Bayrou. Elle est estimée aujourd'hui à 450 000 euros. Emprunts et prêts bancaires destinés à cette acquisition courent encore, pour un montant de 187 913 euros. "A Paris, François Bayrou possède un pied-à-terre, acheté au moment où les prix de l'immobilier étaient intéressants, il y a quinze ans. Ce deux-pièces, de 50 mètres carrés, dans le quar-tier commerçant de la rue Cler (VIIe arrondissement), a été acquis pour 179 890 euros, en 1997. Depuis, les prix ont flambé, si bien qu'en cas de vente le logement se négocierait, selon lui, autour de " 410 000 euros ". Il est situé à dix minutes à pied de l'Assemblée nationale. François Bayrou tire ses principaux revenus de ses indemnités parlementaires : 7 100,15 euros brut (5 189,27 euros net). Il tient à ajouter qu'il a perçu, en outre, " 1 920 euros " d'autres revenus fonciers pour 2010 ainsi qu'une " plus-value de cession de sicav de 657 euros ". L'écriture de livres lui a fourni quelques revenus substantiels ces trois dernières années. " J'ai touché 58 449 euros, mais je ne demande jamais d'à-valoir [avance sur les droits d'auteur] à mon éditeur ", affirme-t-il. Le bas de laine de la famille est réparti entre compte épargne, livret de développement durable, livrets A et B et compte courant, à hauteur de " 141 794 euros ". " Mon patrimoine global [estimation des biens immobiliers et de l'épargne, à laquelle il convient de soustraire les prêts restant à payer] s'élève donc à 836 881 euros ", selon le candidat centriste. La famille Bayrou roule français, détenant une Peugeot et une Renault, d'une valeur totale de " 23 000 euros ". Le foyer n'est pas soumis à l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF). ERIC PELLETIER ET J.-M. PONTAUT (AVEC, À PAU, THOMAS LONGUÉ)