La qualité du sperme chute depuis des années. De plus en plus de couples ont besoin d'une aide médicale en raison de problèmes de fertilité ; dans au moins un couple sur trois, l'origine du problème se situe chez l'homme1. Malgré ces messages alarmants, nous n'en connaissons pas toujours les raisons ni ce que nous pourrions faire pour y remédier. On pourrait logiquement commencer par manger plus sainement, car une alimentation saine est le fondement d'une bonne santé. Une recherche sur les extraits de tomate apporte une petite lueur d'espoir2.

Lycopène magique

Précisons d'emblée que les études portant sur les moyens d'améliorer la qualité du sperme comportent une faiblesse majeure : elles sont menées sur des hommes en bonne santé. Dans cette étude, ils ont reçu un supplément de lycopène pendant 12 semaines. Le lycopène est un pigment rouge contenu dans les tomates et censé protéger contre le cancer de la prostate, même si les preuves sont plutôt faibles... Mais c'est probablement ce qui a motivé la recherche sur l'effet du lycopène sur la qualité du sperme.

Une influence semble exister, du moins chez les hommes en bonne santé, mais elle n'est pas flagrante. Le nombre de spermatozoïdes mobiles et normaux a augmenté, mais pas leur quantité ni la mobilité générale. De plus, cela ne dit rien sur les chances de conception chez les hommes ayant des problèmes de fertilité, qui sont pourtant les premiers concernés.

De plus, le (maigre) résultat ne sera pas obtenu en mangeant une tomate supplémentaire par jour : le complément contenait 14 mg de lycopène, soit ce qui est contenu dans 2 kg de tomates fraîches. Il faudrait consommer deux cuillères à soupe de concentré de tomates, chaque jour pour parvenir à cette quantité. Pas facile ! Aussi un complément s'avère plus pratique. D'ailleurs, ce n'est pas un hasard si cette recherche a été sponsorisée par Cambridge Nutraceuticals Limited, la société qui a fourni les compléments de lycopène. Hélas pour eux, les résultats ont été plus que mitigés...

Références sur demande auprès de jan.etienne@bodytalk.be.