"Les femmes blanches contribuent à l'ordre racial de la société." Mais qui est Lauren Bastide (Le Vif/L'Express du 12 novembre dernier) pour oser parler au nom des femmes? Une personne privilégiée, ayant eu ac...

"Les femmes blanches contribuent à l'ordre racial de la société." Mais qui est Lauren Bastide (Le Vif/L'Express du 12 novembre dernier) pour oser parler au nom des femmes? Une personne privilégiée, ayant eu accès aux hautes études, ayant toujours eu droit à ce qu'il y a de mieux, sûre d'elle. Peut-elle parler au nom des femmes plus "modestes"? En quoi les représente-t-elle? Que sait-elle de la vie des femmes qui travaillent d'arrache-pied, avec des horaires épuisants, et souvent des longs trajets domicile-travail, pour un salaire médiocre? Ces propos sont outrageants. Mais le sommet est atteint quand on lit, plus loin dans l'article, qu'elle défend le port du voile: "Je trouve dangereux de se servir d'arguments féministes pour, en réalité, stigmatiser la population musulmane." Encore quelqu'un qui parle beaucoup mais qui n'a rien compris au féminisme, enrobée qu'elle est dans l'ouate de son confort de toujours. Tout qui défend le port du voile au nom du droit des femmes est soit un hypocrite, soit un bobo égaré dans sa tour d'ivoire.