La mise en place, en 2022, de la réforme du rythme scolaire inquiète le député Matthieu Daele (Ecolo): le carnaval de Malmedy, notamment, pourrait ne pl...

La mise en place, en 2022, de la réforme du rythme scolaire inquiète le député Matthieu Daele (Ecolo): le carnaval de Malmedy, notamment, pourrait ne plus avoir lieu pendant une semaine de congés scolaires. De fait, la réforme aura pour conséquence de décaler, environ une année sur deux, les congés de détente avec les festivités carnavalesques. S'il paraît impossible à la ministre de l'Education d'envisager la mise en place de calendriers particuliers ou de mesures d'exception ponctuelles, les écoles garderont, dit-elle, la possibilité de suspendre les cours, à condition de reporter le temps suspendu à un autre moment de l'année. Caroline Désir (PS) envisage également de réintroduire le motif des "festivités locales" comme motif de suspension de cours.