Il y a les chiffres ; par exemple, les huit récompenses, entre 1968 et 1975, comme meilleure chanteuse de R&B. Il y a les images ; celle de Barack Obama écrasant une larme au moment où Aretha Franklin ( ci...

Il y a les chiffres ; par exemple, les huit récompenses, entre 1968 et 1975, comme meilleure chanteuse de R&B. Il y a les images ; celle de Barack Obama écrasant une larme au moment où Aretha Franklin ( ci-dessous) chante ( You Make Me Feel Like) A Natural Woman, en 2015. Il y a la reconnaissance ; notamment le surnom (mérité) de " reine de la soul ". Il y a une vie marquée par la musique, la défense des droits civiques, le gospel puis la soul, les succès dans les années 1960-1970, la célébrité internationale, l'alcool, la carrière en dents de scie, la renaissance, grâce à sa prestation emballante de Think dans Les Blues Brothers. Puis la construction du mythe Aretha Franklin, ses duos avec Keith Richards, Elton John, George Michael, Céline Dion ou Mariah Carey -- il en faut pour tous les goûts. Il y a surtout sa voix : claire, droite, déterminée. Lancée dans les airs comme un coup de poing sur la table. Jamais de minauderie. Toujours de la fierté. Elle est morte le 16 août à 76 ans. Elle ne s'éteindra jamais.