Depuis son lancement, il y a deux ans, eChange s'investit dans la recherche de solutions durables et partagées aux problèmes qui préoccupent le plus les Belges. Après un long travail de discussions, concertations, rencontres avec des acteurs et citoyens de tous horizons (1), nous avons proposé des pistes en matière de transition énergétique, de mobilité, de justice fiscale et sociale, de création d'emplois en pleine mutation économique, de migration et de vivre-ensemble ainsi que sur le fonctionnement de notre démocratie. Deux moments détermineront si les attentes énormes de l'ensemble de la société belge pourront être concrétisées. D'abor...

Depuis son lancement, il y a deux ans, eChange s'investit dans la recherche de solutions durables et partagées aux problèmes qui préoccupent le plus les Belges. Après un long travail de discussions, concertations, rencontres avec des acteurs et citoyens de tous horizons (1), nous avons proposé des pistes en matière de transition énergétique, de mobilité, de justice fiscale et sociale, de création d'emplois en pleine mutation économique, de migration et de vivre-ensemble ainsi que sur le fonctionnement de notre démocratie. Deux moments détermineront si les attentes énormes de l'ensemble de la société belge pourront être concrétisées. D'abord, le jour des élections : nous espérons que tous les Belges feront l'effort d'exercer leur droit démocratique d'aller voter et choisiront des personnes au sein des partis qui mettent le fond avant la forme, l'efficacité avant le slogan, la politique à long terme avant la popularité. Puis, la formation de gouvernements et la négociation des programmes de législature. Des dizaines de milliers de personnes ont marché pour le climat. Relever ce défi exige un accord à long terme négocié par tous les partis politiques démocratiques ; concrétisé par une feuille de route précise que chaque gouvernement, à son niveau, s'engage à respecter ; qui implique les partenaires sociaux pour tous les domaines qui les concernent en première ligne ; qui s'appuie sur un comité d'accompagnement formé de spécialistes venant d'administrations et de la société civile, qui peuvent conseiller les politiques et monitorer les progrès réalisés. Appelons cette démarche " Conclure un pacte ". Pour le problème de la mobilité, un pacte est nécessaire, qui implique tous les responsables politiques. Sinon, comment coordonner route, rail et fiscalité ? Le numérique envahit notre économie, modifie nos comportements (et ceux de nos enfants) et impacte notre modèle social et fiscal. Il peut être créateur d'emplois durables si tous les niveaux de responsabilité s'associent pour encadrer et accompagner la transformation digitale et en faire une réussite. La population vieillit, ce qui entraîne un coût croissant pour la sécurité sociale et a des conséquences sur la distribution des richesses entre générations. La réforme des soins de santé doit se poursuivre en veillant à ne laisser personne sur le bord de la route. Elle engage tous les niveaux de pouvoir et devrait se traduire par un pacte santé. En matière de migration, la recherche d'un consensus passera nécessairement, pour dépasser les clivages et mettre en place une vraie politique, par le fait de donner la parole à chacun sans tabou et dans le respect de l'autre. C'est pourquoi nous lançons un appel aux politiques pour que, dès après les élections, ces pactes soient négociés selon la même méthode collaborative et orientée sur le long terme que nous expérimentons depuis deux ans. Vous, les politiques, qui avez l'énergie et le courage de vous présenter, êtes-vous prêts à relever ce défi ?