Les chèvres savent détecter certaines expressions du visage humain et apprécient les plus joyeuses. C'est la conclusion d'une étude insol...

Les chèvres savent détecter certaines expressions du visage humain et apprécient les plus joyeuses. C'est la conclusion d'une étude insolite publiée dans la revue Royal Society Open Science, le 29 août dernier. Cinq chercheurs du Royaume-Uni, du Brésil et d'Allemagne ont soumis à 8 femelles et à 12 mâles deux portraits d'hommes ou de femmes : l'un en colère, l'autre souriant. Résultat ? Les herbivores interagissent davantage avec l'image exprimant une émotion positive, indépendamment du sexe. Cette capacité de perception avait déjà été démontrée chez d'autres espèces domestiques, comme le cheval et le chien. Le bouc ravira-t-il à ce dernier la place de meilleur ami de l'homme ?