Mars 1992 : première rencontre avec Manu Katché. Vingt-sept ans plus tard, on montre au désormais sexagénaire les quelques diapositives prises de lui ce printemps-là. Pour paraphraser Dalida et Julio Iglesias, " il n'a pas changé ". Le visage du batteur français, mondialement reconnu pour ses collaborations avec Peter Gabriel et Sting, semble même avoir déjoué les pièges communs du temps. " Ce qui a changé, en revanche, c'est la tolérance et l'intolérance. Au début des années 1990, le monde s'ouvrait entre peuples et cultures, contrairement à la résurgence actuelle des nationalismes où chacun prêche pour sa paroisse. Les restrictions s'additionnent, les libertés s'amenuisent, ce qui laisse l'être humain dans une sorte de désarroi total. Et puis, en 1992, j'étais en plein dans ma carrière internationale, dans un vrai mélange de genres. "
...