Soupçonné d'avoir commandité les assassinats en juin 2010 du défenseur des droits de l'homme Floribert Chebeya, le président de La Voix des sans-voix, et de son chauffeur Fidèle Bazana Ebadi, le général John Numbi a quitté la Républ...

Soupçonné d'avoir commandité les assassinats en juin 2010 du défenseur des droits de l'homme Floribert Chebeya, le président de La Voix des sans-voix, et de son chauffeur Fidèle Bazana Ebadi, le général John Numbi a quitté la République démocratique du Congo et se serait rendu au Zimbabwe. L' étau s'est encore resserré ces dernières semaines sur celui qui était à l'époque le patron de la police congolaise. Le 17 février dernier, le réalisateur belge et spécialiste du dossier Thierry Michel avait diffusé les interviews de l'adjudant Hergil Ilunga wa Ilunga et du brigadier-chef Alain Kayeye Longwa. Les deux hommes, membres en 2010 du bataillon Simba de la police, avaient reconnu être les exécutants des assassinats et indiqué en avoir reçu l'ordre du général Numbi et du président d'alors, Joseph Kabila. Un remaniement opéré en juillet 2020 au sein des Forces armées de RDC avait forcé la retraite anticipée du général Numbi. D'autres gradés ont été inquiétés depuis dans cette affaire, ce qui inclinerait à penser que le président Félix Tshisekedi a donné son aval à une sorte d'opération Mains propres qui pourrait in fine toucher son prédécesseur.