Selon le ministre de la Santé ce jeudi (NDLR: 21 janvier) au Parlement, 142 000 doses de vaccin ont été injectées sur les 372 355 disponibles, et ce en treize jours. Justification: on...

Selon le ministre de la Santé ce jeudi (NDLR: 21 janvier) au Parlement, 142 000 doses de vaccin ont été injectées sur les 372 355 disponibles, et ce en treize jours. Justification: on garde des doses pour la deuxième injection. Il en reste toujours quelque 88 000 en stock. Pourquoi stocke-t-on alors que l'on annonce une accélération des livraisons? Le ministre connaît-il le principe du flux tendu? C'est comme si un commerçant arrêtait de vendre ses produits pour en garder pour le lendemain. A la différence près qu'ici, on tente d'endiguer une pandémie mortelle. Mais il se retranche derrière la task force: "C'est pas moi qui décide..." En estimant que 1 800 000 doses (deux par personne) seront injectées aux 80% de la population volontaire, le rythme actuel étant de 11 000 injections par jour, il faudra 1 636 jours soit, à raison de six jours par semaine, plus de 5 ans. N'est-il pas temps de réfléchir?