Sergio Purini a deux passions : les cultures traditionnelles de l'Amérique, qu'il a étudiées en tant que conservateur de cette section aux musées royaux d'art et d'histoire à...

Sergio Purini a deux passions : les cultures traditionnelles de l'Amérique, qu'il a étudiées en tant que conservateur de cette section aux musées royaux d'art et d'histoire à Bruxelles, et la bande dessinée, qu'il avait déjà intégrée dans deux de ses expositions, Le rêve indien (1982) et Tintin au Tibet (2002). Seul regret, ne pas avoir pu s'embarquer avec Corto Maltese. Or, voilà que le musée des Confluences de Lyon décide de se lancer dans le décryptage de l'univers de Hugo Pratt (1927 - 1995) et pense aussitôt à Purini pour assurer le commissariat d'une grande partie de l'exposition, qui se tiendra en 2018. A l'aide de documents et objets venus de divers musées posés en contrepoint des oeuvres graphiques, le visiteur parcourra le Grand Nord, l'Amazonie, les Amériques ou encore l'Afrique et l'Océanie. Un rêve réalisé pour l'ancien conservateur belge ! G. G.