C'est le montant (très précisément 65 479 982,18 euros) de la taxe " carat ", entrée en vigueur dans le secteur du diamant à partir de l'exercice d'imposition 2017 (revenus 2016). On détermine forfaitairement l...

C'est le montant (très précisément 65 479 982,18 euros) de la taxe " carat ", entrée en vigueur dans le secteur du diamant à partir de l'exercice d'imposition 2017 (revenus 2016). On détermine forfaitairement le revenu imposable des diamantaires sur la base du chiffre d'affaires. Les 1 700 entreprises du secteur engrengeraient un CA de plus de 30 milliards d'euros. Avec la taxe " carat ", elles ne paient pas l'impôt normal des sociétés mais seulement de 0,55 à 2,1 % de leur CA, en fonction du nombre de déductions qu'elles peuvent facturer. Le ministre des Finances, Alexander De Croo (Open VLD), a dévoilé les montants des recettes fiscales pour les exercices d'imposition 2015 à 2018 (revenus 2014 à 2017). Ces recettes, qui étaient de 27 824 449,01 euros en 2015 et de 29 318 147,87 euros en 2016, sont passées à 79 751 550,87 euros en 2017, pour redescendre à ces quelque 65 millions en 2018. Avec une précision importante : les données sont définitives pour les exercices d'imposition 2015 et 2016 mais toujours provisoires pour 2017 et 2018.