Ancré depuis le XVIIIe siècle dans le c£ur bouillonnant - il est voisin du théâtre et de plusieurs salles polyvalentes - de la cité thermale, le casino de Spa n'a rien de ces salles kitsch, strass et toc de Las Vegas : inauguré en 1763, un siècle avant celui de Monaco, il fut rénové de fond en comble il y a un peu plus de trente ans et se prépare à célébrer avec panache ses 250 ans. " C'est vraisemblablement ici, à Spa, qu'a été accordée la première concession au monde, s'enthousiasme Philippe Mewissen, directeur général de la salle de jeu. Nous sommes vraisemblablement aussi une des plus anciennes...

Ancré depuis le XVIIIe siècle dans le c£ur bouillonnant - il est voisin du théâtre et de plusieurs salles polyvalentes - de la cité thermale, le casino de Spa n'a rien de ces salles kitsch, strass et toc de Las Vegas : inauguré en 1763, un siècle avant celui de Monaco, il fut rénové de fond en comble il y a un peu plus de trente ans et se prépare à célébrer avec panache ses 250 ans. " C'est vraisemblablement ici, à Spa, qu'a été accordée la première concession au monde, s'enthousiasme Philippe Mewissen, directeur général de la salle de jeu. Nous sommes vraisemblablement aussi une des plus anciennes entreprises de Belgique. "Ancienne dame, oui. Vieille, peut-être. Grabataire, certainement pas : confronté à la concurrence des jeux en ligne et à celle de la Loterie nationale, à l'interdiction de fumer dans les lieux publics, à la baisse des pourboires, le plus vieux casino du monde est obligé de se réinventer. De se forger une nouvelle jeunesse. " C'est un milieu qui est en pleine mutation, reprend Philippe Mewissen. Le temps faste des grandes salles de jeu fréquentées par des dames en robe longue et par des hommes en smoking est terminé, il faut s'adapter, offrir à une clientèle plus jeune et moins fortunée qu'autrefois des salles plus modernes. Nous avons d'ailleurs récemment procédé à des travaux de rénovation. "Propriété depuis 2003 du groupe Circus - qui gère aussi le casino de Namur et plusieurs salles de jeu -, après avoir longtemps appartenu à la famille Verdonck, le casino est aussi présent depuis 2008 sur Internet. " Le marché est plus concurrentiel, il y a de plus en plus de salles de jeu mais il faut aussi compter avec la Loterie nationale qui présente sans cesse de nouveaux produits et dont le chiffre d'affaires a explosé ces dernières années. "Pour répondre à la baisse de son chiffre d'affaires, les exploitants ont su tirer parti de la législation belge, entrée en vigueur en janvier 2011, et réservant aux gestionnaires de casinos " terrestres " la possibilité d'ouvrir en quelque sorte des succursales en ligne pourvu que leurs infrastructures (notamment les serveurs) soient situées sur le territoire national. " Mais il reste à mettre de l'ordre dans le monde des jeux en ligne, reprend le directeur. Car beaucoup de ces sites situés à l'étranger sont encore accessibles ici, ils produisent un gros chiffre d'affaires sans payer de taxes, ce qui fausse la concurrence. "Affairée à préparer son 250e anniversaire, qui sera fêté en 2013, l'enseigne spadoise est aussi en butte avec une taxation fort élevée - qui s'élève à 44 % des recettes en Région wallonne - et à une baisse continuelle des pourboires : un nouveau mode de paiement a d'ailleurs, après ratification par le syndicats, été adopté en février 2011. Reste que les indicateurs s'améliorent et font penser que la vieille dame a encore de beaux jours devant elle. " Qui peut se targuer de fêter ses 250 ans ? sourit Philippe Mewissen. Nous avons déjà contacté la Ville pour organiser cet anniversaire hors du commun. "JOËL MATRICHE