En millions d'euros, tel est le montant de la saisie ordonnée par les juges d'instruction français en charge de l'instruction sur les emplois ...

En millions d'euros, tel est le montant de la saisie ordonnée par les juges d'instruction français en charge de l'instruction sur les emplois fictifs du Rassemblement national (ex-Front national) au Parlement européen. Une dizaine de personnes ont été mises en examen dans ce cadre. Le préjudice présumé contre l'institution législative de l'Union européenne est de sept millions. Des collaborateurs censés épauler les eurodéputés français d'extrême droite auraient en fait travaillé pour le parti en France. La saisie porte sur deux des 4,5 millions prévus de subsides au titre de l'aide publique apportée aux formations publiques. Marine Le Pen (photo) a dénoncé une volonté des juges d'assassiner son parti.