C'est l'ère des errances. En ce printemps 1940, la victoire semble choisir le camp des Allemands. Les autres se retrouvent face à un fameux dilemme : faut-il opter pour la soumission ou poursuivre la guerre ? Dès le 28 mai, la Belgique choisit de capituler. La France, elle, hésite. On le sait : l'Hexagone finira par choisir Pétain pour nouveau guide et demander l'armistice. Mais on l'oublie : l'histoire eût pu tourner autrement. Au fond, il s'en est fallu de très peu. En juin 1940, quatre personnages jouent un rôle clé : un mou qui joue les durs ; une vraie dure ; un vrai dur ; et un vrai mou.
...