Un terrain de choix, orienté plein sud et ouvert sur le plateau de Herve. C'est cet endroit que l'architecte Eric Meeckers a choisi pour construire une maison 100 % passive, qui fait la part belle à l'écologie et assure une température agréable, été comme hiver, sans recourir à aucun système de chauffage ou de refroidissement. Une construction qui vise l'autonomie énergétique à long terme.
...

Un terrain de choix, orienté plein sud et ouvert sur le plateau de Herve. C'est cet endroit que l'architecte Eric Meeckers a choisi pour construire une maison 100 % passive, qui fait la part belle à l'écologie et assure une température agréable, été comme hiver, sans recourir à aucun système de chauffage ou de refroidissement. Une construction qui vise l'autonomie énergétique à long terme. Pour être le plus efficace et le plus cohérent possible, pas question de dessiner une petite s£ur aux maisons voisines, plutôt traditionnelles. Eric Meeckers s'est résolument tourné vers une architecture contemporaine : une manière d'exploiter au maximum les standards de ce type de bâtiment, puisqu'en construisant une maison compacte il limite les surfaces de déperdition. Le principe ? Le bâtiment fonctionne comme une Thermos. Tourné vers le sud, il emmagasine la chaleur du soleil en été et la restitue en hiver. La ventilation et l'isolation permettent de maintenir une température constante en toute saison. Les matériaux ont été choisis pour leur capacité isolante, comme les triples vitrages par exemple. Un poêle à pellets (granulés de bois) sert de chauffage d'appoint en cas de températures anormalement basses. Les zones de vie, rassemblées dans le volume passif (le plus isolé), s'ouvrent vers le sud. Elles sont isolées du froid du nord grâce à une zone tampon : un sas qui centralise les zones de service. Les ouvertures y sont soigneusement calculées et limitées pour éviter toute déperdition de chaleur. Au final, l'architecte a réussi à concentrer les espaces nécessaires à une famille de 5 personnes dans un bâtiment d'à peine 94 mètres carrés habitables. Tout s'organise suivant un plan fonctionnel, rectangulaire. Cuisine, salle de jeu et buanderie à l'est. Vers l'ouest, salle à manger, coin bureau et salon. A l'étage, une coursive dessert les chambres. Ce couloir, ouvert, favorise la circulation de la lumière et de l'air, indispensable à ce type de construction. Le budget : 300 000 euros, TVA comprise et hors terrain, soit un surcoût initial de 15 à 20 % par rapport à une habitation traditionnelle. Au vu du coût croissant de l'énergie, l'investissement devrait assez vite être rentabilisé. A noter également que les Régions, provinces et communes accordent des primes pour toute une série d'installations intégrées. Anne-Catherine De Bast